L’autre moitié du soleil, de Chimamanda Ngozi Adichie

alh

soleilSuperbe. Vous cherchez un livre pour lire sur la route des vacances ? À la plage ? Dans votre lit après une journée de travail ? Dans un parc ? Au coin d’une cheminée ? Dans un train ou un avion ? Dans les transports le matin ? Sur un coin de table dans la cuisine ?
Plongez.

Chimamanda Ngozi Adichie, qui raconte à travers la vie de ses personnages l’épisode historique de l’indépendance et la guerre du Biafra, signe ici un chef d’œuvre.

L’histoire, qui se déroule au début des années 60, s’appuie sur l’expérience de deux sœurs jumelles, issues d’une riche famille Igbo de Lagos, elles ont fait leurs études en Angleterre et sont revenues vivre au Nigeria.

Olanna est professeure. Elle suit l’homme qu’elle aime, Odenigbo, à Nsukka, une ville nigériane où s’est créée une université africaine qui veut instruire les élites de demain. Ils évoluent dans un milieu révolté, intellectuel, où les jeux de mots et les nouvelles internationales occupent l’essentiel de leurs soirées et où la recherche d’un monde meilleur, libre, est le seul objectif à poursuivre.

Kainene est plus discrète, sarcastique. Elle reprend l’industrie familiale à la suite de son père. Dirigeante d’entreprise brillante, elle fait une place dans sa vie à Richard, un journaliste anglais, installé au Nigeria, fasciné par les bronzes anciens du pays Igbo.

Jusque là, un scénario simplissime. Deux sœurs, deux hommes, un pays. Mais rien n’est aussi simple. D’une écriture fluide, précise et extrêmement dynamique, Chimamanda Ngozi Adichie trace à travers elles le destin de tout un peuple, de deux peuples ? Le peuple Nigérian, le peuple Biafrai. Les contradictions, la violence humaine, les responsabilités multiples qui traversent un des épisodes les plus violents de l’histoire du monde. Mais hors d’un essai politique, l’autrice raconte aussi cette histoire sous l’angle humain. À l’échelle du rêve, de l’utopie politique.

RFI
Le Biafra c’est ici ! (Merci RFI !)

Avant, quand on évoquait le Biafra, je pensais : humanitaire, famine, massacre. Maintenant, si ces mots volètent encore, je pense au Nigeria, à la politique, à la liberté, au courage d’y croire… Des mots qui sur mon clavier s’écrasent comme des insectes malades, trop vus, trop entendus, pas crus. Et pourtant. L’autrice de L’autre moitié du soleil a cet effet là. Elle nous explique sans que l’on se sente idiot. Elle humanise les colonnes de chiffres parues dans les journaux. Elle donne du sens aux actions humaines

Ce livre est une pépite. Il se lit d’une traite. On en sort beaucoup plus grand.

Sur ce sujet :
Excellent article de XXI sur la guerre du Biafra et le rôle de la France.
L’avis d’histoires vermoulues sur ce livre.
Le livre a aussi été adapté au cinéma en 2015 par Biyi Bandele.

Autrice : Chimamanda Ngozi Adichie
Éditeur : Folio
672 pages

Elle a aussi écrit notamment
Americanah  et Chère Ijeawele, manifeste pour une éducation féministe également chroniqués sur Pas de panique!

A14235    Gallimard

Publicités

3 réflexions au sujet de « L’autre moitié du soleil, de Chimamanda Ngozi Adichie »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s